Logique et expression de la pensée
Publié en 1997 chez Gaétan Morin éditeur

Couverture du livre «Logique et expression de la pensée»

Cet ouvrage est fait pour corriger certaines difficultés en expression écrite qui ne tiennent pas simplement à une méconnaissance, chez leur auteur, des règles syntaxiques de la langue française. Derrière une phrase mal construite, mal ponctuée, mal reliée à la suivante, derrière un paragraphe et un texte anarchiques se trouvent en fait des difficultés fondamentales tenant à l'organisation des idées : on ne peut pas exprimer clairement et précisément ce que l'on conçoit confusément et dans le désordre.

Ainsi, pour améliorer l'expression écrite, il faut s'attarder à la formation de la pensée elle-même et inculquer aux personnes qui éprouvent des difficultés une attitude raisonnée vis-à-vis du langage. Par diverses réflexions, mais surtout par de nombreux exercices mettant en jeu des principes d'ordre essentiellement logique, cet ouvrage pourra les aider à organiser leur pensée et, conséquemment, à s'exprimer par écrit

Cet ouvrage complète bien la méthode des 88 clefs.

Il est à noter que l'ouvrage a reçu une mention au concours des Prix de la Ministre de l'Éducation 1998.

Présentation de l'ouvrage

La "phrase" suivante est extraite, telle quelle, d'un texte qu'une étudiante intelligente remettait récemment à son professeur dans le cadre d'un cours en philosophie de l'art à l'université :

Les couleurs sont très importantes dans l'art de l'icône elles nous semblent si peu réaliste, elles ont la propriété de nous faire voir de nous faire réalisés que les apparence ne sont pas obligatoire dans la peinture, l'apparence qu'elle soit réealiste ou totalement à l'opposé des vérités visible par l'oeil.

Cette phrase, pas du tout exceptionnelle dans les travaux des étudiants et étudiantes de niveau universitaire, comporte manifestement des fautes d'orthographe et quelques fautes de syntaxe assez graves. Mais dira-t-on sérieusement que sa structure déficiente tient simplement à une méconnaissance, chez son auteure, des règles syntaxiques de la langue française? Suffirait-il, pour lui apporter une aide significative et durable, de lui expliquer quelle est la fonction, en français, du point et de la virgule et de lui expliquer les règles de l'accord des adjectifs? Nous en doutons beaucoup. Il nous semble en effet déceler derrière ces difficultés un problème beaucoup plus fondamental, tenant à l'organisation des idées : on ne peut pas exprimer clairement et précisément ce que l'on conçoit confusément et dans le désordre.

Pour écrire correctement, il est certes nécessaire de savoir distinguer la nature et la fonction des mots, de connaître les règles régissant leurs accords, de savoir conjuguer les verbes, de disposer d'un vocabulaire relativement riche. Divers ouvrages et instruments excellents ont été développés ces dernières années pour développer l'une ou l'autre de ces aptitudes. Mais on a un peu négligé de traiter de ce qui pourrait contribuer le plus profondément à une amélioration de l'expression écrite : la formation de la pensée elle-même. Tel est donc l'objectif original de cet ouvrage destiné aux personnes qui ont des problèmes "en français" : il veut développer chez elles une attitude raisonnée vis-à-vis de l'expression écrite; par quelques réflexions, mais surtout par de nombreux exercices de compréhension mettant en jeu des principes d'ordre essentiellement logique, il souhaite les aider à s'exprimer par écrit avec plus de précision, de clarté et de cohérence.

À cette fin, nous exposons dans la première section plusieurs notions qui sont comprises dans l'idée de logique : nous nous attardons entre autres choses à la question des divers niveaux d'organisation ou de cohérence entre un tout et ses parties, entre des moyens et une fin et entre une matière et une forme. Ces distinctions permettent de situer et de solutionner divers problèmes liés à l'expression écrite.

La deuxième section considère de front ce qui est au coeur de l'expression de la pensée : la phrase. En progressant du simple au complexe, les divers types de phrases sont analysés sur le plan logique. Nous expliquons aussi la fonction logique de certains mots-liens importants et de certaines ponctuations.

La troisième et dernière section est consacrée à l'étude du raisonnement, une étude qui constitue la meilleure introduction possible à la rédaction de textes argumentatifs intelligents. Un raisonnement est en effet un texte argumentatif en miniature. Ainsi, le fait de comprendre finement en quoi consiste un raisonnement, quelles en sont les différentes formes possibles, quels sont les critères de validité de chacun, rend beaucoup plus facile la composition d'une argumentation élaborée, cohérente et solide.

Toute cette étude, centrée sur les difficultés inhérentes à l'expression écrite, comporte de nombreux exercices tirés pour la plupart de textes réels ou conduisant à des applications réelles. Cette étude peut cependant avoir des répercussions significatives sur diverses autres tâches associées au métier d'étudiant: la prise de note, la lecture, l'étude, la passation d'examens, etc. Car les principes enseignés aident à dégager l'essentiel d'un propos, oral ou écrit; cela aide par conséquent à retenir ce qu'il importe de retenir dans un ouvrage ou dans un cours ou à identifier le problème spécifique auquel on demande de répondre dans un examen. En somme, cette étude déborde considérablement les besoins minimaux des personnes qui éprouvent des difficultés à s'exprimer par écrit de manière claire et précise, puisqu'elle est d'abord et avant tout une formation de la pensée elle-même.

L'auteur

Photo de l'auteur Victor Thibaudeau

Victor Thibaudeaucourriel a obtenu en 1990 un doctorat en philosophie à l'Université Laval.

En marge de ses recherches sur le thème du fondement naturel de la communauté politique, il a été chargé de divers cours en logique et en philosophie pour enfants, puis a été coordonnateur d'un groupe dédié à l'enseignement de la logique à des étudiants et étudiantes universitaires venant de tous les horizons. Il a aussi mis sur pied un cours à l'intention de ceux et celles qui éprouvent des difficultés en expression écrite. Depuis 1995, il est professeur à la Faculté de philosophie de l'Université Laval.

Il s'intéresse tout spécialement à la formation intellectuelle à l'université et à la pédagogie universitaire. Ses recherches récentes ont porté sur l'application de principes de logique pour la résolution de problèmes liés à la rédaction (problèmes de syntaxe et de ponctuation, analyse logique de la phrase, rôle des marqueurs de relations, cohérence textuelle, argumentation, etc.) et sur diverses questions de pédagogie.

Les prix de la ministre de l'Éducation 1998
(premier cycle universitaire)

L'ouvrage "Logique et expression de la pensée" a reçu une mention pour la qualité du français au concours des prix de la ministre de l'Éducation 1997-1998 pour le premier cycle universitaire.

Extrait de l'appréciation des membres du comité de sélection:

"Attribuer une mention à cet ouvrage pour la qualité de l'expression écrite, c'est reconnaître la valeur de sa contribution à l'enseignement de la langue. Faire appel à la philosophie et à la logique pour apprendre le français constitue une approche originale, voire courageuse...

"Logique et expression de la pensée est un livre qui, en vulgarisant la logique, contribue du même coup à enrichir l'enseignement du français. Les membres du comité de sélection ont relevé à l'unanimité les richesses et les nombreuses possibilités d'utilisation qu'il recèle."

Table des matières

Première partie
la cohérence dans le discours

  1. 1. La logique : une affaire de cohérence
    1. 1.2 La cohérence entre un tout et ses parties
    2. 1.3 Une cohérence moyens - fin
    3. 1.4 La logique : une affaire relative
    4. 1.5 L'histoire du mot "logique"
      • EXERCICE I-1 : les réalités physiques, émotionnelles et cognitives
      • Corrigé de l'exercice
  2. 2. Approfondissement de la question
    1. 2.1 Une cohérence entre la matière et la forme d'une chose
    2. 2.2 Précision concernant les notions de matière et de forme
    3. 2.3 L'ordre de l'intention et l'ordre de la réalisation
    4. 2.4 Un schéma logique général
    5. 2.5 Des applications qui impliquent toujours des va-et-vient entre ces diverses étapes
      • EXERCICE I-2 : la cohérence tout-parties, moyens-fin, matière-forme
      • Corrigé de l'exercice
  3. 3. La logique dans un texte
    1. 3.1 L'ordre logique d'un travail intellectuel
    2. 3.2 Le travail anarchique
    3. 3.3 L'analyse d'un texte
    4. 3.4 Émouvoir, persuader, enseigner : les trois fins générales pour lesquelles on écrit
      • EXERCICE I-3 : les trois fins pour lesquelles on écrit
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE I-4 : la fin générale d'un texte
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE I-5 : les cohérences moyens-fin et matière-forme
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE I-6 : une confusion entre plusieurs fins?
      • orrigé de l'exercice
    5. 3.5 Le texte descriptif et le texte argumentatif
      • EXERCICE I-7 : le texte descriptif et le texte argumentatif
      • Corrigé de l'exercice
    6. 3.6 L'idée directrice d'un texte argumentatif et ses idées secondaires
      • EXERCICE I-8 : l'idée directrice de textes brefs
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE I-9 : l'idée directrice de textes éventuellement problématiques
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE I-10 : l'idée directrice de textes plus élaborés
      • Corrigé de l'exercice
    7. 3.7 Les trois parties spécifiques d'un texte didactique : l'introduction, le développement et la conclusion
    8. 3.8 Une organisation systématique du travail de rédaction ou d'analyse
      • EXERCICE I-11 : les parties spécifiques d'un texte
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE I-12 : des incohérences entre les parties d'un texte
      • Corrigé de l'exercice

Deuxième partie
La phrase énonciative (ses parties, ses variétés, son interprétation)

  1. 4. Notions préalables
    1. 4.1 Les phrases et les mots
      • EXERCICE II-1 : ce qui est une phrase et ce qui n'en est pas une
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE II-2 : une même pensée livrée dans une phrase ou non
      • Corrigé de l'exercice
      • XERCICE II-3 : une même pensée livrée dans une phrase ou non (suite)
      • Corrigé de l'exercice
    2. 4.2 Les phrases énonciatives, interrogatives, impératives, optatives et exclamatives
      • EXERCICE II-4 : les divers types de phrases
      • Corrigé de l'exercice
    3. 4.3 L'intonation
    4. 4.4 La ponctuation
  2. 5. La phrase énonciative
    1. 5.1 Les parties de la phrase énonciative simple : le sujet et le prédicat
      • EXERCICE II-5 : distinguer le sujet et le prédicat
      • Corrigé de l'exercice
    2. 5.2 L'affirmation et la négation -- la copule
      • EXERCICE II-6 : L'extraction de la copule
      • Corrigé de l'exercice
    3. 5.3 Les divers types d'énonciations simples : universelles, particulières et singulières
    4. 5.4 La standardisation des énonciations
      • EXERCICE II-7 : L'amphibologie
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE II-8 : La standardisation
      • Corrigé de l'exercice
  3. 6. La standardisation des phrases complexes
    1. 6.1 Des phrases grammaticalement simples ou complexes
      • EXERCICE II-9 : Les phrases simples et complexes (une distinction grammaticale)
      • Corrigé de l'exercice
    2. 6.2 Les énonciations simples et les énonciations composées
      • EXERCICE II-10 : Les énonciations simples et les énonciations composées (une distinction logique)
      • Corrigé de l'exercice
    3. 6.3 Le cas des relatives déterminatives et des relatives explicatives
      • EXERCICE II-11 : Les phrases contenant des propositions relatives
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE II-12 : Structure logique et formes littéraires
      • orrigé de l'exercice
      • EXERCICE II-13 : Formulation d'une énonciation simple en recourant à une proposition relative
      • Corrigé de l'exercice
    4. 6.4 La standardisation des phrases contenant une subordonnée avec fonction sujet
      • EXERCICE II-14 : Les subordonnées sujets
      • Corrigé de l'exercice
    5. 6.5 La standardisation des énonciations exprimées avec une modalité
      • EXERCICE II-15 : Les énonciations simplement attributives et modales
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE II-16 : Deux autres formulations d'une énonciation modale
      • Corrigé de l'exercice
    6. 6.6 Les énonciations composées : approfondissement
      1. 6.6.1 Des énonciations composées implicites ou explicites
        • EXERCICE II-17 : Des énonciations composées implicites
        • Corrigé de l'exercice
      2. 6.6.2 Divers types d'énonciations composées
        • EXERCICE II-18 : Divers types d'énonciations composées
        • Corrigé de l'exercice
    7. 6.7 Les mots-liens et la ponctuation
      1. 6.7.1 Une union ou une alternative
      2. 6.7.2 Une restriction
      3. 6.7.3 Une conséquence
      4. 6.7.4 Une cause, une raison
      5. 6.7.5 Une simple transition
      6. 6.7.6 Une explication, une précision
        • EXERCICE II-19 : Identification des mots-liens
        • Corrigé de l'exercice
        • EXERCICE II-20 : Utilisation de mots-liens
        • Corrigé de l'exercice
    8. 6.8 Un point de vue logique fort utile : le simple dans le complexe
      • EXERCICE II-21 : Synthèse
      • Corrigé de l'exercice

Troisième partie
Le raisonnement (un texte argumentatif en miniature)

  1. 7. De la foi au raisonnement
    1. 7.1 Des jugements fondés sur la foi
    2. 7.2 Des jugements fondés sur une évidence personnelle
    3. 7.3 Résumé
      • EXERCICE III-1 : le fondement d'un énoncé
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE III-2 : la valeur du fondement d'un énoncé
      • Corrigé de l'exercice
  2. 8. Le raisonnement : première analyse
    1. 8.1 Un tout et des parties
    2. 8.2 Structure logique et forme littéraire du raisonnement
    3. 8.3 Des vérités présentées comme immédiates, ou comme prouvées
    4. 8.4 Le rôle des conjonctions
    5. 8.5 Quelques autres signes de la présence d'un raisonnement
      • EXERCICE III-3 : le mouvement de la raison
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE III-4 : les mots-liens dans un raisonnement
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE III-5 : analyse de raisonnements dont une prémisse est implicite
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE III-6 : analyse de raisonnements (suite)
      • Corrigé de l'exercice
  3. 9. Les trois types de raisonnements
    1. 9.1 Le raisonnement déductif : un mouvement de haut en bas
    2. 9.2 Le raisonnement inductif : un mouvement de bas en haut
    3. 9.3 Le raisonnement analogique : un mouvement latéral
    4. 9.4 Quelques éléments à retenir à propos des trois types de raisonnements
      • EXERCICE III-7 : les raisonnements déductifs, inductifs et analogiques
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE III-8 : des raisonnements à composer
  4. 10. Des raisonnements plus faibles
    1. 10.1 Considérations générales
      1. 10.1.1 Des prémisses qui ne sont pas crédibles
      2. 10.1.2 La pétition de principe
      3. 10.1.3 L'argument d'autorité inapproprié
    2. 10.2 La généralisation hâtive ou l'induction trop sélective
    3. 10.3 Des raisonnements analogiques fondés sur des ressemblances trop superficielles
    4. 10.4 Les raisonnements déductifs problématiques
      1. 10.4.1 Une forme parfois non rigoureuse
      2. 10.4.2 Un lien trop faible entre le moyen terme et les termes de la conclusion
      3. 10.4.3 Un moyen terme trop éloigné des termes de la conclusion
      4. 10.4.4 Un déduction trop banale
    5. 10.5 Des faiblesses omniprésentes -- quelques moyens pour renforcer un argument
      • EXERCICE III-9 : la faiblesse de certains arguments
      • Corrigé de l'exercice
  5. 11. L'analyse ou la composition d'un texte argumentatif
    1. 11.1 Des raisonnements en appuient d'autres
    2. 11.2 Un raisonnement qui s'oppose à un autre : l'objection et la réfutation
    3. 11.3 Une combinaison d'arguments qui collaborent et d'arguments qui s'opposent
    4. 11.4 La recherche et l'organisation des idées en vue de la rédaction d'un texte argumentatif précis, clair et cohérent
      • EXERCICE III-10 : des raisonnements qui sont reliés les uns aux autres
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE III-11 : analyse d'un texte
      • Corrigé de l'exercice
      • EXERCICE III-12 : Exercice synthèse - des raisonnements opposés dans un texte

Annexes

  1. ANNEXE 1 : L'incidence syntaxique des mots lexicalement pleins
  2. ANNEXE 2 : Les figures possibles et les modes valides du raisonnement déductif
  3. ANNEXE 3 : Les huit lois du syllogisme (et exercices)

Liens utiles

© Victor Thibaudeau, mai 2008