Exercices de logique faits avec des textes spécialisés

Sommaire


le contexte ; les exercices eux-mêmes


À partir de la session d'hiver 2001, nous allons rendre disponibles divers exercices de logique sur des sujets spécialisés (qui requièrent des connaissances dans un domaine particulier).

Il faut être conscient en effet que l'application d'un principe ou d'une distinction d'ordre logique fait presque toujours intervenir deux types de considérations:

1° une connaissance d'ordre essentiellement logique;

2° une connaissance de la matière sur laquelle on l'applique.

Par exemple, pour comprendre qu'une notion de physique nucléaire ou d'histoire médiévale est mal définie, il faut savoir ce qu'est une définition, connaître ses diverses formes acceptables, ses règles, ses défauts possibles; mais il faut aussi avoir des connaissances sérieuses en physique nucléaire ou en histoire médiévale. Autrement, les distinctions que l'on fait demeurent souvent superficielles, voire artificielles.

De même, pour être capable de distinguer divers niveaux d'argumentation et de ne pas confondre un indice léger avec une démonstration ou un exemple avec une preuve rigoureuse, il faut avoir étudié un peu ce qu'est un argument, connaître ses exigences, ses défauts possibles, ses diverses formes; mais il faut aussi connaître le sujet sur lequel on a à faire de telles distinctions.

C'est pourquoi, pour être totalement pertinents, des exercices de logique devraient idéalement mettre en jeu des problèmes réels dans les sciences et les lettres et devraient, pour être faits, présupposer chez les étudiantes et les étudiants visés des connaissances suffisantes dans chacun de ces domaines. D'ailleurs, c'est dans le cadre des cours disciplinaires ou professionnels que des distinctions d'ordre logique pourraient être les plus utiles et formatrices (note).

Des exercices primaires

Les exercices contenus dans les deux manuels utilisés dans le cours "Principes de logique" ne peuvent cependant pas aller aussi loin que ce serait souhaitable ni exiger des étudiants et étudiantes des connaissances sérieuses en chaque domaine. L'objectif de ces exercices est donc relativement modeste : il consiste uniquement à prendre conscience des rôles et des liens que divers objets de pensée ou divers énoncés peuvent jouer dans l'esprit d'une personne qui les a à l'esprit. Évidemment, celui ou celle qui ne les a pas à l'esprit -- c'est-à-dire à proprement parler celui ou celle qui ne connaît pas réellement les sujets traités -- ne peut pas se prononcer sur ces rôles et ces rapports dans l'intelligence, à moins d'acquérir les connaissances en cause. Cela dit, dans la plupart des cas, les connaissances qui sont présupposées pour faire ces exercices demeurent dans les limites des connaissances générales qu'on peut attendre d'un étudiant ou d'une étudiante universitaire.

Des exercices secondaires et complémentaires

En faisant la série d'exercices primaires donnés dans les deux manuels du cours, un étudiant ou une étudiante peut dans un premier temps s'initier à l'application de divers principes logiques importants. Mais ensuite, il ou elle pourra approfondir sa saisie des notions étudiées et en acquérir une véritable maîtrise en s'attaquant à certains exercices faits avec des sujets et des textes savants se rapportant directement à sa spécialité (ou, tout au moins, relativement près de sa spécialité).

Ces exercices sont évidemment complémentaires aux exercices plus généraux contenus dans les deux manuels et ils sont facultatifs.

À court terme, les domaines suivants seront touchés :

les sciences infirmières (voir la remarque)

la biologie (voir la remarque)

l'anthropologie

l'histoire (voir la remarque)

Progressivement, nous tâcherons d'inclure des exercices touchant les principaux champs d'études universitaires.


Exercices

- Exercices sur la distinction des trois types de touts et de parties. Domaines touchés...

les sciences infirmières

la biologie

l'anthropologie

l'histoire


- Exercices sur le singulier et l'universel. Domaines touchés...

les sciences infirmières


- Exercices sur l'équivocité et l'analogie (équivocité par choix). Domaines touchés...

les sciences infirmières (1) ; (2)

la biologie

l'histoire


- Exercices sur les prédicables

les sciences infirmières

1 : le nécessaire et le contingent
2 : le propre

la biologie

l'anthropologie

l'histoire


- Exercices sur les causes

les sciences infirmières

la biologie

l'anthropologie

l'histoire


- Exercices sur la définition

les sciences infirmières

la biologie

l'anthropologie

l'histoire


- Exercices synthèses sur la première opération de l'intelligence

les sciences infirmières

la biologie (1); (2)

l'anthropologie

l'histoire


(d'autres exercices à venir prochainement)


Exercices de logique faits avec des textes spécialisés en sciences infirmières

À propos des textes utilisés

La plupart des exercices reliés aux sciences infirmières sont faits à partir de textes tirés de l'ouvrage Éthique et soins infirmiers, publié sous la direction de Danielle Blondeau, Montréal: Presses de l'Université de Montréal, 1999.

Malheureusement, la loi sur les droits d'auteur ne nous permet pas de citer les passages en question.

Cependant, étant donné qu'il s'agit d'un ouvrage obligatoire dans un cours obligatoire du baccalauréat en sciences infirmières à l'Université Laval, l'ouvrage serait censé être à la disposition des étudiantes et des étudiants intéressés à faire ces exercices. En outre, l'ouvrage est disponible à la bibliothèque de l'UL (cote : WY 85 E845 1999).



Exercices de logique faits avec des textes spécialisés en histoire

Remarque

"Sans doute, la compréhension d'une idée se fait souvent de manière directe, spontanée, sans passer par l'analyse précise à laquelle nous vous invitons. Mais c'est précisément notre but d'apprendre à "réfléchir systématiquement", c'est-à-dire à comprendre pourquoi on comprend ceci plutôt que cela, à se regarder penser comme dans un miroir, de la même manière qu'on regarde comment nous va un vêtement ou qu'un sportif étudie et corrige ses mouvements en s'observant par le vidéo."

(André Ségal, Penser le passé au présent, Québec, Université Laval, guide d'apprentissage, 1993, p.20)

Il est à noter que les exercices en histoire portent sur des sujets qui sont en principe accessibles à toute personne cultivée. Ils sont donc d'un intérêt presque général.


Exercices de logique faits avec des textes spécialisés en biologie

Chaque exercice a pour point de départ un texte de biologiste. Chaque extrait est accompagné du nom de l'auteur et de la page d'où il est tiré. Les références complètes sont les suivantes:

Aron, M., et Grassé, P., Biologie animale, Paris, Masson et Cie, 1948, 1235 p.;

Bresse, Georges, Morphologie et physiologie animales, Paris, Larousse, 1968, 1053 p.;

Grassé, Pierre-Paul, Toi, ce petit dieu! Essai sur l'histoire naturelle de l'homme, Paris, Albin Michel, 1971, 285 p.

Jacob, François, La logique du vivant. Une histoire de l'hérédité, Paris, Gallimard, 1970, 354 p.;

Monod, Jacques, Le hasard et la nécessité, Paris, France Loisirs, 1989, 237 p.;

Morin, Antoine, Les animaux vivants: structures et fonctions, notes du cours BIO-2521, disponibles sur Internet, Université d'Ottawa, 1999, 191 p.

Institut virtuel de cryptozoologie, "Qu'est-ce que la cryptozoologie?", document électronique trouvé sur le site internet de l'Institut, dont l'adresse est http://perso.wanadoo.fr/cryptozoo.htm


--> Page d'accueil de Principes de logique

--> Plan détaillé du cours


NOTE

Cela explique pourquoi nous avons développé une méthode susceptible d'aider les enseignants universitaires qui ne sont pas des spécialistes en logique mais qui, en même temps qu'ils forment leurs étudiants sur le plan disciplinaire ou professionnel, sont soucieux de contribuer significativement à leur formation sur le plan de l'organisation et de l'expression de la pensée. Cette méthode est accessible par Internet et toute personne est autorisée à reprographier la liste sur laquelle elle est basée, à la distribuer et à l'utiliser.

La liste codifiée de problèmes d'ordre logique, qui est à la base de la méthode des 88 clefs, peut être utile, par ailleurs, pour un étudiant ou une étudiante qui veut améliorer de façon autonome ses compétences en rédaction: elle lui indique en effet, de façon concrète, toute une série d'erreurs à ne pas commettre et lui fournit des explications et diverses références de lectures et d'exercices pouvant l'aider à organiser ses idées et à en clarifier l'expression écrite.

Cette liste codifiée peut aussi servir à montrer quelques applications du genre d'habiletés qui sont développées dans le cours "Principes de logique".