Principes de logique

ce qu'il faut savoir pour se préparer à l'examen final


L'examen final porte sur la matière étudiée après l'examen de mi-session, c'est-à-dire ce qui touche à la deuxième et à la troisième opérations. L'examen peut ressembler aux exercices II-18, III-11, -12 et -13 de l'ouvrage «Principes de logique: définition, énonciation, raisonnement». À l'instar de ces exercices, l'examen demande d'analyser un texte.


1. Une première série de questions demande d'analyser certaines phrases tirées ou inspirées du texte. (Cette partie représente environ 35% de l'examen.)

- Il faut savoir interpréter et standardiser ces phrases.

- Il faut aussi pouvoir faire diverses inférences :

- en appliquant les lois du carré d'opposition;

- et les lois de la conversion.


2. Une seconde série de questions demande d'analyser divers raisonnements contenus dans le texte. (Cette partie représente environ 65% de l'examen.)

2.1 Identification (présence)

a- Il faut être capable d'identifier la présence d'un raisonnement (dans une partie ou l'autre du texte).

n.b. il faut se référer à la présence de signes (mots-liens, etc.) indiquant la présence d'un mouvement de la raison.


b- Il faut être capable de distinguer son antécédent et son conséquent.


c- Il faut être capable de comprendre, en considérant le type d'antécédent en jeu et son rapport avec le conséquent, qu'il s'agit là d'un raisonnement déductif, ou d'un raisonnement inductif, ou d'un raisonnement analogique :

- Procède-t-on à partir d'une analogie ou d'une ressemblance entre deux sujets? Si oui, c'est un raisonnement analogique.

- Procède-t-on à partir d'une énumération de cas singuliers ou particuliers, à partir desquels on tire une conclusion universelle? Si oui, c'est un raisonnement inductif.

- Procède-t-on à partir d'un principe général, d'où découle quelque chose d'autre? Si oui, c'est un raisonnement déductif.


2.2 Analyse (structure et nature du raisonnement)

a- Dans tous les cas, il faut être capable de formuler (ou de reformuler) la conclusion du raisonnement de façon standardisée.

N.B. on ne demande pas d'analyser plus précisément les raisonnements inductif et analogique.


b- Dans le cas du raisonnement déductif, il faut être capable de formuler tout le raisonnement de façon standardisée :

- chaque prémisse doit être explicitée et standardisée (cela peut demander de formuler une prémisse implicite);

- les 3 termes (majeur, mineur et moyen terme) doivent être bien formulés et bien identifiés;

- les 2 prémisses (majeure et mineure) doivent être bien identifiées;

- tout le raisonnement doit être présenté selon sa structure logique (majeure, mineure, conclusion);

- il faut savoir quelle est la figure du raisonnement (selon la position du moyen terme : 1ère, 2e ou 3e).


2.3 Valididé du raisonnement

a- Dans le cas du raisonnement inductif, il faut être capable de juger si l'énumération de cas singuliers ou particuliers est suffisante pour soutenir la conclusion proposée (cela dépend de la matière du raisonnement).


b- Dans le cas du raisonnement analogique, il faut être capable de juger la valeur de l'analogie qui sert de base au raisonnement (les 2 sujets en présence sont-ils suffisamment semblables pour permettre une telle inférence? y a-t-il plus de différence que de ressemblance entre ces 2 sujet?).


c- Dans le cas du raisonnement déductif, il faut vérifier si les lois du syllogisme sont respectées (on ne vous demande pas ici de vous prononcer sur la qualité de la matière en jeu).


2.4 Liens entre les raisonnements

- Il faut être capable de saisir les liens qui existent entre divers raisonnements qui interviennent dans le texte. Quatre possibilités :

- tel raisonnement appuie la mineure ou la majeure de tel autre raisonnement;

- tel raisonnement renforce directement la conclusion de tel autre raisonnement (les deux raisonnements ont la même conclusion);

- tel raisonnement contredit la mineure ou la majeure de tel autre raisonnement (objection);

- tel raisonnement contredit directement la conclusion de tel autre raisonnement (réfutation).


Lectures ou exercices à faire (ou à reviser) pour bien se préparer

- pour la standardisation des phrases simples

MAN, chap. 8

- pour l'opposition et la conversion des énonciations

MAN, chap. 10

- l'exercices II-14: exercice synthèse ;

- pour l'identification des raisonnements

MAN, chap 11.3 à 11.5

- pour la formulation de la prémisse implicite d'un raisonnement déductif

MAN, chap 11.6

- pour identifier la nature du raisonnement (inductif, déductif ou analogique) et pour son analyse sommaire

MAN, chap 12

- sur la valeur des raisonnements

MAN, chap 12

- sur les liens entre divers raisonnements dans un texte et analyse d'un texte argumentatif

MAN, chap 13

... Et reposez-vous bien avant l'examen!