Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

Réaliser la justice sociale en contextes d'inégalités croissantes

Réaliser la justice sociale en contexte d’inégalités croissantes est le titre d’une série d’activités offertes cet hiver et ce printemps à l’Université Laval. Dirigé par le professeur Patrick Turmel, de la Faculté de philosophie, le but de ce projet interdisciplinaire est de réfléchir aux différents obstacles qui se posent à la réalisation de la justice sociale et à ce qu’ils impliquent du point de vue des solutions pour faire face aux inégalités croissantes.

Plusieurs rapports publiés dans les dernières années présentent un tableau inquiétant de l’ampleur et de la croissance des inégalités sociales et économiques. Des organisations comme l’OCDE, le FMI et OXFAM ont tiré l’alarme et nous ont mis en garde contre les risques associés aux disparités de revenus, croissantes dans la plupart des sociétés. Ces inégalités ne sont pas sans conséquence. Elles menacent non seulement la stabilité sociale et les progrès démocratiques, mais également l’efficacité et la croissance économiques.

Les philosophes politiques ont beaucoup réfléchi aux principes de justice qui nous permettent de comprendre en quoi ces inégalités sont, de plus, fondamentalement injustes, mais aussi sous quelles conditions une société peut être considérée comme juste. Des principes de justice à leur réalisation, il y a toutefois un fossé qu’il n’est pas toujours facile de franchir. D’autant plus que toute inégalité n’est pas en soi injuste. C’est pourquoi il est impératif aujourd’hui, dans un contexte d’inégalités croissantes qui rend la tâche à la fois plus urgente et plus difficile, de réfléchir aux conditions de réalisation des idéaux de la justice sociale.

Un thème incontournable aujourd’hui, la justice sociale appelle à une réflexion qui dépasse les frontières disciplinaires. Nous accueillerons pour ce faire des invités venant de la philosophie, du droit, des sciences sociales et de la théologie et des sciences des religions. Il s’agit donc pour le grand public, les étudiants et les étudiantes d’une trop rare occasion de participer à un véritable travail de recherche interdisciplinaire, qui plus est, sur un thème d’une très grande actualité.

Ces activités sont financées par le Fonds François-et-Rachel-Routhier de l’Université Laval, qui vise à soutenir la recherche en sciences humaines et sociales en appui à l’humanisation. Ce Fonds est associé aux Facultés de philosophie, de théologie et sciences religieuses et de sciences sociales.