Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« Darwin philosophe : l’exemple de la sélection artificielle » par Jean-Claude SIMARD

Commentaire : Cyrille BARRETTE

Mercredi 21 octobre, 15 h 30, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413)

Résumé

Bien qu’elle relève d’abord et avant tout de la science, la théorie de l’évolution proposée par Charles Darwin (1859) a d’importantes implications philosophiques. On le montrera en étudiant le rôle joué par la sélection artificielle dans cette vaste synthèse. Pour ce faire, nous rappellerons d’abord les principaux concepts de la théorie et nous en présenterons l’architectonique, avant de passer en revue quelques-uns des problèmes classiques qu’elle soulève. Puis nous expliquerons pourquoi la sélection artificielle est cruciale pour Darwin. À cette fin, nous soulignerons l’insuffisance des explications d’ordre psychologique et pédagogique proposées par Camille Limoges (1970) quant à son rôle dans le schéma explicatif darwinien, ainsi que le caractère infondé de la critique plus récente de Jerry Fodor (2010) s’appuyant sur une ambiguïté du concept de sélection. Suite à quoi, nous proposerons une nouvelle interprétation du sens de la sélection artificielle, avant d’en tirer des conséquences déterminantes pour l’histoire et la philosophie des sciences.

Bibliographie

Darwin, Charles, L’origine des espèces, chapitre 1.
Fodor, Jerry, « Why Pigs Don't Have Wings », London Review of Books, vol. 29, no. 20 (octobre 2007).
Fodor, Jerry et Massimo Piattelli-Palmarini, What Darwin got Wrong, New York, Farrar, Strauss and Giroux, 2010, p. 62-63 et 96-100.
Limoges, Camille, La sélection naturelle, Étude sur la première constitution d’un concept (1837-1859), Paris, PUF, 1970, p. 142-150. 

À propos de Jean-Claude Simard

Jean-Claude Simard a longtemps enseigné la philosophie au Collège de Rimouski, et il continue d’enseigner l’histoire des sciences et des techniques à l’Université du Québec à Rimouski. Il croit que la culture scientifique a maintenant conquis ses lettres de noblesse et que, tant pour le grand public que pour le scientifique ou le philosophe, elle est devenue tout simplement incontournable dans le monde actuel.

À propos de Cyrille Barrette

Cyrille Barrette a été professeur de biologie à l'Université Laval de 1975 à 2007. Spécialiste reconnu du comportement et de l'écologie des mammifères, il a notamment publié Le miroir du monde (2000), Aux racines de la science. Propos d'un scientifique sur la philosophie de la science (2014), ainsi que de nombreux articles dans plusieurs revues scientifiques internationales. Il collabore activement à des initiatives de vulgarisation scientifique auprès des jeunes et du public en général et dans les médias.

Retourner au programme complet des Ateliers de philosophie moderne et contemporaine