Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« Étudier les sources de la philosophie islamique aujourd’hui : Enjeux, défis et plaidoyer pour une approche phénoménologique » par Michael Nafi

Jeudi 6 octobre 2016, 15 h 30, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413)

Résumé

Les sources médiévales du corpus philosophique issu du monde musulman sont de plus en plus accessibles. Des œuvres majeures continuent de faire l’objet d’éditions critiques voire de traductions dans diverses langues européennes. Cependant, beaucoup reste à faire et l’étude des sources déjà disponibles doit faire face à des défis spécifiques majeurs.  En tant que chercheur dans ce domaine, je m’intéresse particulièrement à des obstacles épistémologiques liés à la persistance de grilles de lecture fondées sur ce que je nommerais un récit sur la notion même de raison. Bien que ce récit ait fait l’objet de critiques philosophiques bien connues, sa persistance a des impacts directs et indirects sur nos connaissances actuelles en philosophie islamique dont on peut mesurer l’ampleur à travers des exemples concrets. Lors de cette présentation, j’illustrerai ces enjeux et défis à partir de quelques exemples de textes et d’auteurs de ce corpus.  Je montrerai en particulier comment des préoccupations toutes actuelles sur la séparation entre religion et politique s’invitent dans la construction du savoir dans ce domaine. Enfin, j’offrirai un plaidoyer pour une approche inspirée de la phénoménologie dont l’intérêt a déjà été démontré dans les réflexions de philosophes tels que Heidegger, Arendt ou Voegelin sur le corpus philosophique grec. Je tenterai de montrer comment une telle approche permettrait de faire face à certains des obstacles épistémologiques propres aux recherches en philosophie islamique.  

À propos de Michael Nafi

Michael Nafi a soutenu en 2012 une thèse de doctorat en philosophie politique à l’Université Paris VII portant sur le rapport de l’Islam à la Raison et au Politique. Il vient de terminer un stage de recherches postdoctorales au Centre d’Études du Moyen-Orient de l’Université Harvard. Ses recherches se situent à la croisée des chemins entre la philosophie islamique, la philosophie grecque, l’histoire du développement de la sharia, la philosophie politique et la phénoménologie. On peut lire une esquisse de son approche méthodologique dans un ouvrage collectif consacré à la phénoménologie d’Eric Voegelin et intitulé Politique, religion et histoire chez Eric Voegelin (éd. Thierry Gontier) paru chez les éditions du Cerf. Il est professeur permanent de philosophie au Cégep John Abbott et a assuré plusieurs cours et séminaires dans plusieurs universités au Québec et en Europe. Il est également titulaire d’un premier doctorat en science de l’Université McGill et est un spécialiste de musique baroque française. A ce dernier titre, il a été directeur de l’orchestre parisien, Le Concert Spirituel, et conseiller auprès de plusieurs compagnies d’opéra et de ballet, à Paris, Toronto et Boston. Depuis 2015, il intervient régulièrement, à titre de chercheur sur l'Islam, dans l'émission Plus on est de fous plus on lit de Radio Canada.

Retourner au programme complet des Ateliers de philosophie moderne et contemporaine