Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« “La trace parlante d’une existence” : L’éthique de l’intersubjectivité chez Merleau-Ponty » par Donald Landes

Jeudi 24 novembre 2016, 15 h 30, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413)

Résumé

Avec la mort de Merleau-Ponty en 1961, l’année même de la parution du livre Totalité et infini par Lévinas, la tentation est presque irrésistible de se demander ce qu'aurait pu devenir le concept d’ « Autrui » dans l’œuvre de Merleau-Ponty. Pourrions-nous trouver chez Merleau-Ponty une pensée capable de rendre intelligible l’expérience ou l’existence d’Autrui? Pourrions-nous deviner comment il répondrait aux critiques de Lévinas ou encore aux critiques féministes de Luce Irigaray? L’ontologie du dernier Merleau-Ponty peut évidemment paraître confrontée à quelques obstacles fatals en ce qui concerne la question d’Autrui : premièrement, en mettant l’accent sur la visibilité, Merleau-Ponty se base peut-être sur une conception de la vision qui viserait la « totalisation » d’Autrui; deuxièmement, avec la notion de réversibilité comme fondamentale dans son ontologie, Merleau-Ponty manifeste peut-être un préjugé qui implique que l’altérité ne serait qu’une identité entre deux Soi substituables, un rapport de fraternité entre semblables sans différence radicale. Dans cette conférence, nous proposerons une toute autre façon d’aborder cette question. Au lieu de prendre les textes tardifs comme point de départ, nous nous concentrerons plutôt sur les textes précoces de Merleau-Ponty afin de voir comment la question de l’expérience d’Autrui est déjà au sein de sa pensée phénoménologique. En examinant la description de la rencontre sociale dans la Phénoménologie de la perception, nous pouvons démontrer que Merleau-Ponty n’est coupable ni d’une vision totalisante ni d’une pensée de l’altérité comme un rapport parfaitement réversible. Pour établir cette conclusion, nous insisterons sur le fait que la rencontre sociale doit être comprise comme une sorte de lecture d’Autrui, c’est-à-dire, nous rencontrons Autrui en lisant « les traces parlantes de son existence », soit son corps, soit ses vestiges.

À propos de Donald Landes

Après avoir obtenu un baccalauréat en philosophie à l’Université Sainte-Marie (Saint Mary’s University) et une maîtrise en philosophie à l’Université Dalhousie, Donald Landes a complété ses études doctorales en philosophie à l’Université Stony Brook, New York (SUNY). Depuis 2010, il a réalisé un stage postdoctoral (CRSH) de deux ans à l’Université McGill suivi de trois ans comme professeur adjoint [durée limitée] à l’Université Concordia. 

Spécialiste en philosophie continentale, la plupart de ses publications portent sur la philosophie phénoménologique de Maurice Merleau-Ponty. On peut compter, parmi ses livres, la nouvelle traduction en anglais de l’œuvre majeure de Merleau-Ponty, Phenomenology of Perception (Routledge, 2012), The Merleau-Ponty Dictionary (Bloomsbury, 2013), et Merleau-Ponty and the Paradoxes of Expression (Bloomsbury, 2013). Ce dernier a reçu le prix « Edwin Ballard Outstanding Book Award in Phenomenology, 2014 », accordé par le « Center for Advanced Research in Phenomenology ». Ses recherches actuelles portent sur la possibilité d’une contribution de la phénoménologie à l’éthique contemporaine, et ces questions animent un livre en cours de rédaction.

Retourner au programme complet des Ateliers de philosophie moderne et contemporaine