Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« Définir la santé et la maladie : enjeux et limites des débats philosophiques » par Mme Élodie GIROUX

Résumé

Les concepts de santé et de maladie ont longtemps été au centre de la philosophie de la médecine, en particulier depuis les années 1970, opposant les tenants d’une approche naturaliste aux défenseurs d’une forme de normativisme. Le débat concerne principalement la possibilité ou non d’une démarcation entre normal et pathologique par des critères biologiques et objectifs, et plus généralement, le statut de ces concepts si utilisés aussi bien par les profanes que par les experts. Les enjeux de ces définitions sont tout autant sociaux, politiques, psychologiques que médicaux et techniques. Après avoir dégagé les implications, et résumé les positions de ces débats, je m’attacherai à en montrer les limites. Est-il pertinent de chercher à définir ces concepts? Et si oui, l’analyse conceptuelle est-elle la méthode la plus adaptée? La philosophie a-t-elle vraiment quelque chose à dire à ce sujet? Je terminerai par une mise en perspective des orientations contemporaines de ces discussions.

Élodie Giroux est maître de conférences à la Faculté de philosophie de l’Université Lyon 3 et membre de l'Institut de Recherches Philosophiques de Lyon. Elle s’est spécialisée en philosophie de la médecine et enseigne la philosophie des sciences. Ses recherches se centrent sur l’articulation de l’individuel et du collectif dans les savoirs et prises en charge de la maladie. Elle s’est intéressée au problème de la délimitation du normal et du pathologique dans le cas des facteurs de risque de maladie et aux savoirs issus de l’épidémiologie. Elle travaille en ce moment sur la médecine dite « personnalisée » et son impact sur notre approche des maladies et l’évaluation des thérapeutiques.

Tous les étudiants et tous les professeurs sont très cordialement invités à assister à cet atelier.
Pour information, secrétariat de la Faculté de philosophie : 418 656-2244.