Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« La (re-) découverte du subconscient: Pierre Janet et la transformation de la mémoire traumatique, de 1900 à nos jours » par Alexandra BACOPOULOS-VIAU

Commentaire : Stéphanie LLYOD

Mardi 5 avril, 14 h, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413)

Résumé

La fin du XXe siècle a vu l’explosion soudaine des diagnostics du syndrome de choc post- traumatique et du trouble dissociatif de l’identité (auparavant appelé « trouble de la personnalité multiple »). Pour comprendre et expliquer la prévalence accrue de ces conditions « nouvelles », les chercheurs se sont penchés sur la naissance de la psychiatrie, affichant un intérêt particulier envers les travaux pionniers du philosophe et médecin français Pierre Janet (1859-1947) dont les expériences sur la mémoire traumatique réalisées à l’aube de la révolution freudienne mettaient en avant une conceptualisation novatrice du subconscient.

Le but de cette communication est double : en analysant finement le large corpus janétien, nous entendons d’abord remettre en question certains acquis historiques et historiographiques. Plus particulièrement, nous soutenons que cette appropriation récente des travaux de Janet, tant par les psychiatres que par les historiens, a joué un rôle non négligeable dans la prévalence variable de certaines conditions (c’est notamment le cas pour les troubles dits dissociatifs, dont on rapportait moins de 200 cas avant 1970 contre 40 000 cas à l’orée du XXIe siècle). Ensuite, en suivant les lignes d’une réinterprétation critique, nous viserons à éclairer les procédés théoriques et idéologiques qui sous-tendent la construction de diagnostics. Quel rôle ces divers éléments sociaux, politiques et culturels jouent-ils dans les définitions fluides de la santé et de la maladie mentale? Quels sont les facteurs médicaux et extra-médicaux qui étayent les changements apportés aux outils diagnostiques couramment utilisés? Enfin, comment ces développements cliniques contribuent-ils à façonner l’imaginaire contemporain?

À propos d’Alexandra Bacopoulos-Viau

Alexandra Bacopoulos-Viau est postdoctorante à l’Université McGill. Ses travaux portent sur l’ancrage social, culturel et intellectuel de la psychiatrie, de la psychologie et de la psychanalyse. Sa thèse de doctorat, soutenue en 2013 à l’Université de Cambridge, a été récompensée du « Dissertation Prize » du Forum for History of Human Science.

Pour en savoir plus sur Alexandra Bacopoulos-Viau (notice en anglais)

Retourner au programme complet des Ateliers de philosophie moderne et contemporaine