Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« Le concept de vie chez Pierre Perrault » par Olivier DUCHARME

Jeudi 4 février, 11 h 30, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 813)

Résumé 

Documentariste, essayiste et poète, Pierre Perrault a longtemps soutenu une conception de la vie qui n’est pas sans rappeler celle que l’on retrouve chez Michel Henry. Loin d’être une entité abstraite ou une force anonyme, elle s’incarne dans les corps, la parole et la communauté. De plus, sa compréhension de la vie affecte son rapport au passé, à la mémoire et à la forme qu’il accorde à ses documentaires. Ardant défenseur d’un « cinéma du vécu », Perrault a toujours refusé tout rapport à la fiction, préférant la réalité qui se donne par le truchement de la pellicule et de la parole. La réalité devient, sous la plume de Perrault, synonyme de la vie, celle vécue à même la chair de chaque personne. Sans exagérer outre mesure la portée de son concept de vie, dont il n’a jamais offert de définition exhaustive, je défends l’idée qu’il s’agit de la clé d’analyse de son travail. En m’attardant principalement sur ses essais, j’essaierai de montrer la richesse spéculative de sa pensée et l’apport primordial de son œuvre pour une réflexion philosophique sur la réalité.

À propos d’Olivier Ducharme

Docteur en philosophie, Olivier Ducharme est l’auteur de Michel Henry et le problème de la communauté. Pour une communauté d’habitus (Paris, L’Harmattan, 2013); d’Une vie sans bon sens. Regard philosophique sur Pierre Perrault (en collaboration avec Pierre-Alexandre Fradet, Montréal, Nota Bene, 2016); de Todd Haynes : cinéaste queer. Liberté, identité, résistance (Montréal, Varia, 2016); d'À bout de patience. Dépossession économique et culturelle chez Pierre Perrault (Montréal, Écosociété, 2016) et de Films de combat. La résistance du cinéma des frères Dardenne (Montréal, Varia, 2017). Il est également conseiller littéraire (cinéma) aux éditions Varia.

Retourner au programme complet des Ateliers de philosophie moderne et contemporaine