Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« Le lieu de l’universel. Impasses du réalisme dans la philosophie contemporaine » par Isabelle THOMAS-FOGIEL

Mercredi 16 mars, 15 h 30, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413)

Résumé

Le lieu de l’universel, impasses du réalisme dans la philosophie contemporaine se propose de mettre en lumière le lieu commun de la philosophie de 1985 à nos jours, « lieu commun », en sa double entente de ce que l’on partage et de ce que l’on présuppose sans plus l’interroger. 

Il se concentre électivement, sur les deux étendards (analytique/continental), qui continuent à fédérer un grand nombre de philosophes aujourd’hui. Il parcourt ainsi trois domaines où cette césure est encore signifiante, à savoir : 1) la phénoménologie (Marion, Lacoste, Chrétien, Richir, Romano, Depraz); 2) les philosophes qui se réclament de Wittgenstein et nous en livrent chaque jour de nouveaux portraits (soit Putnam, Hacker, Cavell, Diamond et Travis pour les Anglo-américains, Bouveresse, Descombes et Benoist pour les francophones). Enfin, 3) le livre interroge le renouveau actuel de la métaphysique, d’une part analytique (en étudiant Tiercelin et la constellation d’Anglo-saxons auxquels elle se réfère), d’autre part, continentale (en analysant le tournant spéculatif proposé par Meillassoux, et du côté anglophone, par Brassier, Grant et Harman).

Cette étude montre comment tous ces philosophes partagent, par-delà leurs différences et paradigmes apparemment incommensurables, non seulement un même problème, mais y proposent une même solution, laquelle est aporétique et commande, dès lors, de travailler à une autre configuration. 

À propos d'Isabelle Thomas-Fogiel

Isabelle Thomas-Fogiel est full professor à l’université d’Ottawa et directrice de recherches à l’université Paris 1, Panthéon-Sorbonne. Spécialiste de philosophie allemande et traductrice de Fichte, Cassirer et Natorp (mais aussi, pour la philosophie analytique, de Brandom), elle est notamment l’auteur de Critique de la représentation (Vrin, 2000), Fichte. Réflexion et argumentation (Vrin, 2004), Référence et auto-référence (Vrin, 2005), Le Concept et le Lieu (Cerf, 2008), The Death of Philosophy (Columbia University Press, 2011). Elle est, par ailleurs, rédactrice en chef de la Revue de métaphysique et de morale.

Pour en savoir plus sur Isabelle Thomas-Fogiel

Retourner au programme complet des Ateliers de philosophie moderne et contemporaine