Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« Modalité et négativité chez Kant et Fichte » par Augustin DUMONT

Mercredi 23 mars, 15 h 30, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413)

Résumé

Il propose de mettre en perspective les « acquis » de notre modernité en revenant sur la question modale, et en particulier sur la rénovation kantienne du possible, corollaire d’un pari inédit sur la liberté de l’humain. Philosopher à l’apogée du « siècle de la critique » signifie alors conjoindre à la décision pratique – et au projet social-historique - de penser la raison comme critique autonome de sa propre possibilité un réinvestissement inédit de l’imagination, ce que Fichte tente de démontrer encore au-delà de Kant lui-même. C'est la solidarité entre le possible et l'imagination qui est au coeur de ma conférence, laquelle se veut aussi bien réflexion sur le sens même du transcendantalisme aujourd'hui.

À propos d'Augustin Dumont

Augustin Dumont est actuellement professeur adjoint en philosophie allemande à l’Université de Montréal. Après une thèse de doctorat sur l’articulation du langage, de l’affectivité et de l’imagination transcendantale chez Fichte et Novalis (L’opacité du sensible chez Fichte et Novalis. Théories et pratiques de l’imagination transcendantale à l’épreuve du langage, Jérôme Millon, coll. « Krisis », 2012), il a élargi ses recherches à l’ensemble de l’idéalisme allemand et du romantisme allemand, en croisant les auteurs et les perspectives sur des questions comme celles de l’imagination, de la fiction, de la négativité ou encore de la modalité. Il travaille également sur les rapports entre philosophie transcendantale et philosophie de l’histoire ou entre philosophie transcendantale et philosophie de la nature, ainsi que sur les rapports entre philosophie et littérature. Augustin Dumont est également l’auteur de la première traduction française des Études fichtéennes de Novalis (Presses Universitaires du Septentrion, 2012), ainsi que d’une nouvelle traduction d’œuvres poétiques et romanesques de Novalis (Les Belles Lettres, 2014).

Pour en savoir plus sur Augustin Dumont

Retourner au programme complet des Ateliers de philosophie moderne et contemporaine