Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« Comment le langage de la haine fonctionne-t-il ? La contribution de la philosophie du langage » par Mathieu Marion

Jeudi 6 avril 2017, 15 h 30, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 1613)

Résumé 

Après un rappel de quelques notions de base, je proposerai dans une perspective « inférentialiste » une synthèse des travaux en philosophie du langage sur les insultes racistes, allant jusqu’au langage génocidaire, sur les généralisations porteuses de stéréotypes racistes, que les linguistiques appellent « generics », et le langage codé (« dog whistle »), qui permet d’en appeler dans un discours aux sentiments racistes sans le faire ouvertement. Cette revue n’aura pas de prétention à l’originalité, mais vise à mobiliser les ressources de la philosophie du langage déjà existantes pour l’étude du langage de la haine, qui se répand de plus en plus dans notre société. Je terminerai cependant sur une note plus originale, en proposant une adaptation de la notion de « silencing », développée par des féministes à propos de la pornographie afin de montrer que celle-ci prive les femmes de leur droit à la parole, au cas des femmes musulmanes, dont la parole est elle aussi annulée par certains discours sur leur « voile »​.

À propos de Mathieu Marion

Mathieu Marion est professeur au Département de philosophie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM).

Retourner au programme complet des Ateliers de philosophie moderne et contemporaine