Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

Le respect, rien de moins.

 

 

« Contre l'exploitation animale. Un argument pour les droits fondamentaux de tous les êtres sensibles » par Valéry Giroux

Mercredi 24 janvier, 15 h 30, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413)

Résumé

Tous les êtres humains jouissent du statut juridique de personne, par opposition à celui de simple chose susceptible d’être appropriée. Tous ont des droits fondamentaux qui les protègent contre la torture, la mise à mort et l’asservissement. Cependant, les membres de l’espèce Homo sapiens ne sont pas les seuls à avoir les intérêts que ces droits visent à protéger : les êtres sensibles non humains ont également intérêt à ne pas souffrir, à rester en vie et à vivre librement. Puisque la justice exige que les intérêts similaires soient traités de manière identique, il s’ensuit qu’il faut octroyer les droits individuels les plus fondamentaux à tous ces animaux, leur accorder la personnalité juridique et abolir leur exploitation. 

À propos de Valéry Giroux

Valéry Giroux, LL.M et PhD en philosophie, est coordinatrice du Centre de Recherche en Éthique (CRÉ). Elle est aussi professeure associée à la Faculté de droit de l’Université de Montréal et au Département de philosophie et d’éthique appliquée de l’Université de Sherbrooke. Elle publie cet automne Contre l’exploitation animale (L’Âge d’Homme) et Le Véganisme (« Que sais-je ? », Puf, co-écrit avec Renan Larue).

Retourner au programme complet des Ateliers de philosophie moderne et contemporaine