Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« L’écologie est politique! » par Lucile SCHMID

Jeudi 22 octobre, 11 h 40, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413)

Résumé

Le sentiment écologique progresse dans les sociétés aujourd’hui. Cela prend différentes formes : l’écologie est présente dans la vie quotidienne, dans les entreprises, dans les débats publics. C’est sans doute le champ politique qui représente pour l’écologie le principal défi. Et ce pour plusieurs raisons : 

  • le projet porté par l’écologie remet en question les principes et le système sur lesquels reposent actuellement le gouvernement et l’administration des États. Cela concerne la relation au temps, l’économie et les finances, l’aménagement du territoire, etc. La place de la croissance, la manière d’investir et de dépenser les fonds publics, les politiques sociales, l’ensemble des critères de la décision publique sont impactés par l’écologie;
  • les liens entre enjeux écologiques et démocratie doivent être pensés. L’écologie n’est pas soluble dans le cadre national (le réchauffement climatique n’a pas de frontières), elle implique de nouvelles manières de penser et d’agir, une pluralité d’acteurs. Comment organiser des débats ayant une légitimité sur des questions autrefois réservées aux experts, comment concilier consultation et efficacité, comment tenir compte de l’urgence écologique et respecter la pluralité des points de vue;
  • la prise en compte de l’écologie implique un autre système institutionnel et éthique. Le fonctionnement actuel du système politique avec la priorité donnée au temps court, aux polémiques, à la professionnalisation des politiciens aboutit à minimiser la place des enjeux écologiques. Donner sa juste place à l’écologie, c’est remettre au centre les débats de contenu, trouver des consensus non partisans, organiser des décisions politiques de long terme. Dans cette perspective, est-ce qu’avoir un parti politique écologiste est la bonne solution?

La conférence portera notamment sur des exemples tirés de l’actualité européenne et française. Comment s’élabore la politique européenne en matière d’environnement? Y a-t-il une vraie cohérence entre les politiques nationales des États et les politiques européennes? Quel bilan peut-on tirer de l’exercice commun du pouvoir entre socialistes et Verts en France (1997-2002 et 2012-2014)? Peut-on imaginer un projet écologique commun à tous les acteurs concernés, des citoyens aux entreprises en passant par les responsables politiques?

À propos de Lucile Schmid

Lucile Schmid est membre du bureau exécutif d’Europe Écologie – Les Verts, vice-présidente de la Fondation de l’Écologie Politique et, à titre professionnel, haut fonctionnaire du ministère de l’Économie et des Finances.

Pour en savoir plus sur Lucile Schmid

La conférence est organisée par l'Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société.
Affiche disponible