Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« La critique du stoïcisme dans le “De Abstinentia” de Porphyre » par DELPHINE GINGRAS

Résumé

Le traité De l’Abstinence de Porphyre consiste en quatre livres ayant pour but premier de ramener le condisciple de l’auteur, Firmus Castricius, vers un mode de vie végétarien. Pour ce faire, il passe en revue une multitude d’arguments qui sont une occasion pour le lecteur de se familiariser avec la position de diverses écoles philosophiques sur la question de la consommation de la viande. Nous nous intéresserons plus particulièrement au rapport d’opposition entre Porphyre et les stoïciens, particulièrement au livre III du De Abstinentia. Nous présenterons d’abord les critiques de l’abstinence attribuées aux stoïciens, avant de retracer la critique qu’en fait Porphyre. Au centre de ce débat se situe le rapport entre justice et logos, qui permettra de savoir si les animaux doivent être exclus d’une communauté basée sur la raison et donc de justifier la consommation de leur chair. Nous entendons montrer que la tentative de Porphyre pour réintégrer l’animal dans la communauté du logos en lui attribuant les deux formes de raison distinguées par les stoïciens ne parvient pas à ses fins. En effet, s’il montre bien que certains animaux semblent faire usage à la fois du logos proféré et du logos intérieur, il faut revenir à la thèse stoïcienne pour comprendre la distinction entre l’homme et l’animal. Pour les stoïciens, la raison a une effectivité sur la parole et sur la pensée de l’homme, ce qui n’est pas le cas chez l’animal.