Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« L'intérêt philosophique du “Démodocos” de Pseudo-Platon » par ANDRÉ-PHILIPPE DORÉ

Résumé

Dialogue traditionnellement inclus dans le corpus platonicum, le Démodocos est sans conteste apocryphe, probablement écrit par un philosophe mégarique ou un sophiste au IVe siècle. Malgré son inclusion dans le corpus platonicien, ce dialogue est néanmoins fort décrié, considéré par ses commentateurs comme un recueil de « médiocres et sophistiques dissertations » (Joseph Souilhé) ou encore étant inclus « pour simple intérêt historique » (Luc  Brisson).  Cette  communication visera à réfuter ces affirmations en mettant en lumière la valeur philosophique du Démodocos et en démontrant sa nature non sophistique. Nous réfuterons les critiques exprimées par les commentateurs de l’œuvre, montrant que leur interprétation de ce dialogue est liée à une assimilation trop hâtive du Démodocos à la philosophie sceptique. Le cœur de notre exposé consistera en l’analyse de la dialectique et de la « science » présentées dans le Démodocos. C’est cette manière de concevoir la connaissance qui nous amènera à exposer la philosophie politique contenue dans ce dialogue, soit une réfutation de la démocratie, basée sur la conception que celui qui possède la « science » devrait nécessairement être le dirigeant. En explorant ces thèmes, nous devrons cependant aussi exprimer d’autres aspects du Démodocos, nécessaires à la compréhension de la philosophie élaborée dans ce dialogue, soit sa vision purement rationnelle de la réalité. Ainsi, nous exposerons comment le contenu argumentatif du Démodocos doit être considéré comme inhérent à un cadre purement théorique, où la rationalité domine, et qu’il est inconcevable que les arguments amenés dans ce dialogue puissent s’appliquer de manière concrète dans le monde réel.