Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« Géopolitique des régimes arabes » par Soheil Kash

Jeudi 24 septembre 2015, 19 h à 21 h, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413)

Résumé

Les coups d’État qui ont suivi immédiatement la Nakba de 1948 ont commencé en Syrie qui, de 1949 à 1970, a connu au moins une dizaine de coups d’État. Le coup d’État mené par les officiers libres en Égypte en 1952 a renversé la monarchie et a mis un terme à l’occupation britannique de l’Égypte qui datait de 1882. Il a également donné naissance à un modèle nassérien « moderne » de bourgeoisie d’État où l’armée va s’emparer du pouvoir et prétendre à la direction de la nation arabe vers la libération de la Palestine, à la réalisation de l’unité arabe et à la prise en charge du développement économique de la nation. À part le fait que l’Égypte de Nasser a dirigé le monde arabe de 1956 à 1970, son modèle d’État moderne s’est répété dans les autres pays arabes qui, à la façon nassérienne, ont renversé leur monarchie respective par des coups d’État militaires : le coup d’État de 1958 en Irak où le général Abdel Karim Kassem a renversé la dynastie hachémite probritannique ; le coup d’État de 1961 au Yémen mené par le général pronassérien Al-Sallal qui renverse la monarchie probritannique de l’Imam Yahia ; la prise du pouvoir par l’armée en Algérie après la libération du pays du colonialisme français qui date de 1830, libération réalisée avec le soutien de Nasser qui a parrainé et soutenu la création du FNL algérien au Caire en 1954 ; le coup d’État du colonel Kadhafi en 1970 qui a renversé la monarchie en Libye.

À propos de Soheil Kash

Soheil Kash est professeur associé à la Faculté de philosophie de l'Université Laval. Il a aussi occupé le poste de professeur à la Faculté de droit et de sciences politiques et administratives de l'Université Libanaise à Beyrouth. Il a publié en arabe : Pouvoir et savoir dans le monde arabe (collectif, 1984) ; Au commencement était la Mumanaa (1980) ; et en français : De l'inégalité dans le dialogue des cultures ; mondialisation, santé et environnement (collectif avec M.-H. Parizeau, 2005) ; Pluralisme, modernité et monde arabe (collectif avec M.-H. Parizeau, 2001); Convaincre : discours de répression (1979); ainsi que Crise de l'orientalisme (1975).