Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« Le rôle de la Syrie de Hafez Assad après la mort de Nasser (1970) » par Soheil Kash

Jeudi 8 octobre, 19 h à 21 h, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413)

Résumé

L’année 1970 marque un grand tournant dans le monde arabe, surtout dans les deux États pôles principaux : l’Égypte et la Syrie. Dans les deux pays, la lutte de succession a favorisé le groupe proaméricain de Sadate qui l’a emporté sur le groupe prosoviétique en Égypte, alors qu’en Syrie, c’est également la tendance proaméricaine qui porte le ministre de la Défense Hafez Assad au pouvoir par un coup d’État militaire et qui se débarrasse de la tendance prosoviétique de Salah Jédid. Les deux nouveaux chefs d’État vont préparer ensemble la guerre de Kippour d’octobre 1973 contre Israël ; mais l’initiative de Sadate de visiter Israël et de miser sur les négociations de Camp David n’a fait qu’isoler l’Égypte en laissant l’espace politique libre à Hafez Assad qui en a profité pour remplacer Nasser dans son rôle de leadership dans le monde arabe.

À propos de Soheil Kash

Soheil Kash est professeur associé à la Faculté de philosophie de l'Université Laval. Il a aussi occupé le poste de professeur à la Faculté de droit et de sciences politiques et administratives de l'Université Libanaise à Beyrouth. Il a publié en arabe : Pouvoir et savoir dans le monde arabe (collectif, 1984) ; Au commencement était la Mumanaa (1980) ; et en français : De l'inégalité dans le dialogue des cultures ; mondialisation, santé et environnement (collectif avec M.-H. Parizeau, 2005) ; Pluralisme, modernité et monde arabe (collectif avec M.-H. Parizeau, 2001); Convaincre : discours de répression (1979); ainsi que Crise de l'orientalisme (1975).