Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« Le terrorisme chiite et le terrorisme sunnite » par Soheil Kash

Jeudi 12 novembre, 19 h à 21 h, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413)

Résumé

S’il avait fallu attendre les attentats du 11 septembre 2001 pour populariser la définition de l’Islam comme étant l’ennemi de la civilisation occidentale et pour instaurer avec le Président Bush la peur du terrorisme comme stratégie de la civilisation occidentale contre l’Islam, les autres points du programme proposé par Huntington faisaient déjà partie de la stratégie américaine longtemps avant les attentats du 11 septembre. Si le 11 septembre 2001 est caractéristique du terrorisme sunnite d’Al-Qaïda, le terrorisme islamique n’était pourtant pas le monopole du sunnisme, étant donné que la révolution chiite de l’Iran a créé en Occident un syndrome de peur du terrorisme chiite, et cela, dès la prise du pouvoir par Khomeiny et l’affaire des otages au Liban, ainsi qu’après l’attaque contre l’ambassade américaine à Beyrouth d’une part et contre l’armée américaine installée au Liban d’autre part.

À propos de Soheil Kash

Soheil Kash est professeur associé à la Faculté de philosophie de l'Université Laval. Il a aussi occupé le poste de professeur à la Faculté de droit et de sciences politiques et administratives de l'Université Libanaise à Beyrouth. Il a publié en arabe : Pouvoir et savoir dans le monde arabe (collectif, 1984) ; Au commencement était la Mumanaa (1980) ; et en français : De l'inégalité dans le dialogue des cultures ; mondialisation, santé et environnement (collectif avec M.-H. Parizeau, 2005) ; Pluralisme, modernité et monde arabe (collectif avec M.-H. Parizeau, 2001); Convaincre : discours de répression (1979); ainsi que Crise de l'orientalisme (1975).