Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« "L’État islamique" chiite et le nouveau rôle de l’Iran de Khomeiny (1979) » par Soheil Kash

Jeudi 22 octobre, 19 h à 21 h, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413)

 

Résumé

Si l’isolement arabe de l’Égypte de Sadate a permis à la Syrie de s’approprier la succession de Nasser dans son rôle de leadership dans le monde arabe, ce rôle a été favorisé par l’alliance stratégique que Hafez Assad a conclue avec la nouvelle révolution islamique iranienne, alliance avec le nouveau régime chiite qui cherchait à exporter sa révolution vers les chiites du monde arabe en s’appropriant la cause palestinienne au détriment du rôle officiel de l’OLP. La Syrie d’Assad offrait au régime chiite iranien la géographie dont il avait besoin pour contrôler la lutte armée contre Israël à travers le sud du Liban, le Liban étant mis par les États-Unis sous la tutelle syrienne après le fiasco du débarquement américain à Beyrouth suite à l’invasion israélienne de 1982.

À propos de Soheil Kash

Soheil Kash est professeur associé à la Faculté de philosophie de l'Université Laval. Il a aussi occupé le poste de professeur à la Faculté de droit et de sciences politiques et administratives de l'Université Libanaise à Beyrouth. Il a publié en arabe : Pouvoir et savoir dans le monde arabe (collectif, 1984) ; Au commencement était la Mumanaa (1980) ; et en français : De l'inégalité dans le dialogue des cultures ; mondialisation, santé et environnement (collectif avec M.-H. Parizeau, 2005) ; Pluralisme, modernité et monde arabe (collectif avec M.-H. Parizeau, 2001); Convaincre : discours de répression (1979); ainsi que Crise de l'orientalisme (1975).