Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« Du singulier destin d’un texte d’Ibn Rushd (Averroès). Analyse des ressorts d’une (triple) réception. » par Michael Nafi

Jeudi 6 octobre 2016, 11 h 30 à 12 h 20, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 813)

Résumé 

Vers la fin du 16ème siècle, dans une Angleterre en proie au puritanisme, un pasteur et théologien du nom de John Hooker (1554-1600) prônait raison et tolérance. Accusé de prêcher des doctrines hétérodoxes dans un pamphlet intitulé A Christian Letter, il se défendit en se référant à un texte attribué au philosophe arabo-musulman Averroès. Ce texte est la version latine de la 6 e discussion du traité intitulé Tahāfut al-tahāfut (Incohérence de l’incohérence) qu’Ibn Rushd a rédigé en réponse à l’attaque d’Abu Hāmid Muhammad Ibn Muhammad AlGhazāli (1058-1111) contre les philosophes, elle-même intitulée Tahāfut al-falāsifa (Incohérence des philosophes). Cette présentation se donne un triple objectif : a) montrer que la version latine qui eut un destin bien au-delà du 16ème siècle est différente de la version arabe, de manière significative, b) comprendre certains ressorts de la réception latine qui ne relèvent pas uniquement des difficultés de traductions d’une langue à une autre et enfin c) examiner la thèse de l’élitisme intellectuel d’Ibn Rushd.

À propos de Michael Nafi

Michael Nafi a soutenu en 2012 une thèse de doctorat en philosophie politique à l’Université Paris VII portant sur le rapport de l’Islam à la Raison et au Politique. Il vient de terminer un stage de recherches postdoctorales au Centre d’Études du Moyen-Orient de l’Université Harvard. Ses recherches se situent à la croisée des chemins entre la philosophie islamique, la philosophie grecque, l’histoire du développement de la sharia, la philosophie politique et la phénoménologie. On peut lire une esquisse de son approche méthodologique dans un ouvrage collectif consacré à la phénoménologie d’Eric Voegelin et intitulé Politique, religion et histoire chez Eric Voegelin(éd. Thierry Gontier) paru chez les éditions du Cerf. Il est professeur permanent de philosophie au Cégep John Abbott et a assuré plusieurs cours et séminaires dans plusieurs universités au Québec et en Europe. Il est également titulaire d’un premier doctorat en science de l’Université McGill et est un spécialiste de musique baroque française. A ce dernier titre, il a été directeur de l’orchestre parisien, Le Concert Spirituel, et conseiller auprès de plusieurs compagnies d’opéra et de ballet, à Paris, Toronto et Boston. Depuis 2015, il intervient régulièrement, à titre de chercheur sur l'Islam, dans l'émission Plus on est de fous plus on lit de Radio Canada.

Retourner au programme complet des Midis du Laboratoire de philosophie anciennes et médiévale (LAPAM)