Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« Le retour à Platon face à la doctrine avicennienne de l’âme rationnelle » par Salimeh Maghsoudlou

Mercredi 29 novembre 2017, 11 h 30 à 12 h 20, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413)


Résumé

La doctrine avicennienne de l’âme rationnelle de l’homme est marquée par un trait fondamental qui est celui de la venue à l’être simultanée de l’âme et du corps. Selon cette doctrine, chaque fois que les éléments constituant un corps humain sont préparés par les causes célestes, une âme est émanée par l’Intellect Agent, pour rejoindre le corps particulier et constituer ainsi l’être humain. Évitant le problème majeur de la métempsychose, cette doctrine s’est répandue dans la pensée islamique de manière à devenir l’unique version acceptable de l’origine de l’âme. Au tournant du sixième siècle de l’Hégire/douzième siècle de l’ère chrétienne, certains penseurs, aussi bien musulmans que juifs, ont commencé à mettre en question la validité de cette doctrine en y apportant leur propre changement. Un fait assez remarquable, l’autorité de Platon est évoquée pour appuyer certaines de ces déviations. Les raisons doctrinales et philosophiques qui sont au cœur de ces critiques de la doctrine avicennienne et le rôle joué par la réception de la doctrine platonicienne de l’âme constitueront les deux axes majeurs de cette conférence. Nous verrons que la causalité se situe au centre des raisons philosophiques menant à ces critiques.  

À propos de Salimeh Maghsoudlou

Salimeh Maghsoudlou est chercheuse postdoctorale au Council on Middle East Studies du MacMillan Center, à la Yale University.

Affiche disponible

Retourner au programme complet des Midis du Laboratoire de philosophie anciennes et médiévale (LAPAM)