Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« Points de rupture et de convergence entre les commentaires d’Ammonius et de Boèce au chapitre 9 du “De interpretatione” d’Aristote. » par Maxime VACHON

Mardi 5 avril, 11 h 30 à 12 h 20, (Pavillon Félix-Antoine-Savard, salle 413)


Résumé

Convergence dans ce qui est dit, divergence dans ce qui est omis… Ammonius et Boèce présentent une lecture originale et fidèle du chapitre 9 du traité De l’interprétation d’Aristote pour lequel ils introduisent tous deux une distinction entre division déterminée et division indéterminée de la vérité et de la fausseté. À partir d’elle ils en viendront avec Aristote à reconnaître la validité du principe de bivalence dans le cas des énoncés sur les futurs contingents, mais pas celle de la règle des paires d’énoncés contradictoires, du moins pas sans restriction. 

Au croisement d’à peu près toutes les branches de la philosophie antique, le chapitre 9 du traité De l’interprétation d’Aristote est l’occasion pour ces trois penseurs d’un retour à la métaphysique depuis la logique — preuve que la seconde dépend de la première —, en l’occurrence d’un retour à une métaphysique de l’accident.

Dans cette conférence, ce retour aux choses elles-mêmes depuis les énoncés sur les choses se fera, pour nous universitaires, comme un retour aux textes d’Aristote depuis les commentaires sur les textes : traduire, commenter, traduire, commenter, toujours et encore.

À propos de Maxime Vachon

Maxime Vachon est doctorant en philosophie médiévale à la Faculté de philosophie de l'Université Laval et à l'École Pratique des Hautes Études (Paris).