Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

Colloque « L’intervenant en éthique : son rôle, sa légitimité et ses modèles d’action »

06 mai 2013

Lundi et mardi les 6 et 7 mai 2013 (Pavillon Alexandre-Vachon - local 2820)
Colloque organisé par l'Institut d'éthique appliquée (IDÉA)
Présenté dans le cadre du 81e congrès de l'Acfas

 

L’institut de l’éthique appliquée organise deux journées de colloque dans le cadre de l’ACFAS sur le thème de : « L’intervenant en éthique : son rôle, sa légitimité et ses modèles d’action ».

Responsables

Yasmine JOUHARI (Université Laval)
Luc BÉGIN (Université Laval)

Description

L’espace sociopolitique se transforme au gré d’une démocratisation constante des structures sociopolitiques et de l’identification des fractures entre les attentes normatives de la société civile, des particuliers, et des instances institutionnelles. Pour y remédier, l’éthique est souvent convoquée en tant qu’« outil de réparation du lien social ». Alors que les structures démocratiques (au sein de l’espace politique, organisationnel, social, etc.) sont traitées à partir de ces transformations majeures que sont l’individualisation, l’ébranlement des relations sociales, la crise des normes, etc., le rôle de l’éthique n’est pas interrogé pour lui-même, pas plus que celui de l’intervenant en éthique.

D’ailleurs, la fonction de celui-ci prête souvent à confusion, comme peuvent aisément en témoigner ceux et celles conduisant de telles interventions. Les attentes à son égard sont multiples selon les acteurs organisationnels, politiques, etc. – employés, employeurs, politiques, société civile, etc. – auxquels il s’adresse. En réalité, la difficulté de l’intervention en éthique est qu’elle se situe toujours à l’intersection d’attentes normatives assez distinctes voire contradictoires alors que la fonction même de l’intervenant en éthique n’est pas institutionnalisée en tant que telle et ne renvoie pas à une assise professionnelle clairement définie. Cela n’empêche pas que les « consultants » en éthique se font plus nombreux et que des formations universitaires en éthique permettent à certains et certaines de prétendre à une forme d’expertise en la matière.

Ce colloque aura donc pour objectif d’échafauder les jalons d’une réflexion philosophique, éthique et critique sur l’intervenant en éthique : quel rôle devrait être le sien ? De quelle légitimité peut-il se réclamer ? Comment se conçoit son identité d’action ? S’apparente-t-il à la figure de l’expert, du praticien-réflexif, de l’accompagnateur ? Ce sont quelques-unes des questions qui seront abordées lors de ce colloque.

Toutes les informations sont dans le programme ci-joint ainsi que sur le site de l’Acfas (où vous trouverez l'horaire du colloque et un résumé de chacune des conférences):

Site de l'Acfas
Programme du colloque

« Toutes les archives