Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

Conférence « Différence et reconnaissance. À propos de la controverse entre Axel Honneth et Nancy Fraser »

09 octobre 2013

Le mercredi 9 octobre 2013, 19 h 30 (auditorium du Pavillon La Laurentienne, salle 1334)
Conférence de Gérard Raulet (ENS-LSH, Lyon)
Conférence de la Faculté de philosophie

Mon propos est une sorte de note marginale au débat entre Nancy Fraser et Axel Honneth sur la reconnaissance et la redistribution des richesses. Si, sur le plan analytique, les deux approches reproduisent l’opposition classique de l’exploitation socio-économique et de la domination, permettant au moins ainsi de diagnostiquer les différents cas de figure de l’injustice, sur le plan pratique ni Honneth, ni Fraser n’entend s’en tenir à ce que cette dernière qualifie de « fausse antithèse ». Comme le résume Fraser, il s’agit à la fois de ne pas réduire un paradigme à l’autre et de partir de leur entrelacement pour concevoir leur dépassement.

La finalité de mon propos est de même nature. Pourtant, je voudrais proposer de substituer à la notion de différence celle de différend afin de faire droit à un discours qui est exclu à la fois du registre politique et du registre socio-économique. Fraser objecte à Honneth que le monisme de la reconnaissance est inadapté pour couvrir cette double exigence, mais elle propose de son côté un modèle d’intégration qui continue à traiter les questions de reconnaissance comme des questions d’identité et de différence ( « identity politics » ). Du même coup elle se bouche la perspective d’un vrai dépassement de ce qu’elle caractérise comme antinomie du culturalisme et de l’économisme. A cet égard, Honneth marque certainement un point décisif quand il récuse le dualisme de l’économie et de la culture et lui oppose son approche en termes d’éthicité partagée.

C’est sur la nature, les formes et les limites de ce partage que je m’interrogerai.

Gérard Raulet est professeur d’histoire des idées allemandes à l’Université Paris-Sorbonne et directeur du Groupe de recherche sur la culture de Weimar (Fondation Maison des Sciences de l'Homme & UMR 8138 « IRICE »). Il a dirigé l'UPRES-A 8004 « Philosophie politique contemporaine » (CNRS / École Normale Supérieure de Lettres et Sciences humaines) de 1999 à 2003. Ses publications portent principalement sur la philosophie politique contemporaine, la théorie critique de l’École de Francfort, la pensée de Walter Benjamin et la psychanalyse. Parmi ses nombreux ouvrages, on compte notamment : Critical Cosmology. Essays on Nations and Globalization, Lanham MD, Lexington Books 2005; Das Zwischenreich der symbolischen Formen. Ernst Cassirers Erkenntnistheorie, Ethik und Politik im Spannungsfeld von Historismus und Neukantianismus, Frankfurt/M. et al., Peter Lang 2005; La philosophie allemande depuis 1945, Paris, Armand Colin 2006; Republikanische Legitimität und politische Philosophie heute, Münster, Westfälisches Dampfboot, 2012; dir., en collaboration avec Guillaume Plas, Philosophische Anthropologie. Themen und Positionen, Band 4: Konkurrenz der Paradigmata. Zum Entstehungskontext der philosophischen Anthropologie, Nordhausen, Verlag T. Bautz 2011; l’édition critique de Walter BENJAMIN, Werke und Nachlaß. Kritische Gesamtausgabe, t. XIX : Über den Begriff der Geschichte, Frankfurt/M., Suhrkamp 2010.

On trouve sa bibliographie complète sur www.weimar.msh-paris.fr et sur www.irice.univ-paris1.fr

Étudiants, professeurs et grand public sont tous très cordialement invités. L’entrée est libre. 

Pour information, secrétariat de la Faculté de philosophie : 418 656-2244

Affiche

« Toutes les archives