Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

« "Plato was essentially a poet" ou quand Shelley défendait la poésie grâce à Platon »

06 décembre 2012

Jeudi 6 décembre, 11 h 30 à 12 h 20 (salle 413 du pavillon Félix-Antoine-Savard)
Conférence donnée par Bernard COLLETTE, Professeur de philosophie grecque, (Faculté de philosophie, Université Laval)
Dans le cadre des midis du LAPAM (Laboratoire de philosophie ancienne et médiévale)

Paradoxalement, les nombreuses critiques formulées dans l'Ion, le Phèdre et la République contre la poésie et les poètes n’ont pas empêché nombreux parmi ces derniers de vouer un attachement toujours grandissant à Platon. Cet attachement ne se laissa pas démentir, loin s’en faut, dans les Défenses de la poésie qui ont vu le jour en Angleterre, d’abord sous la plume de Philip Sidney (1554-1586), puis sous celle de Percy Bysshe Shelley (1792-1822). Si Sidney reconnaissait déjà que Platon était « le plus poétique des philosophes », Shelley n’hésitera pas, de son côté, à affirmer que Platon était « essentiellement un poète ». De quoi faire lever bien des sourcils et sans doute grincer quelques dents.Dans cette communication, on s’attachera à expliquer quelques  passages de la Defense of Poetry de Shelley et à montrer comment ce dernier s’est employé à mettre au service de la poésie certains des arguments mêmes que Platon avait initialement conçus contre elle.

Entrée libre : Bienvenue à toutes et à tous

Prière aux professeur-e-s de bien vouloir diffuser la nouvelle dans leurs cours

Affiche

« Toutes les archives