Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

Appel à communications

Le questionnement philosophique sur la volonté est encore aujourd’hui d’une actualité brûlante, entre autres parce qu’il nous engage dans une réflexion sur la moralité, tout particulièrement sur la question de la responsabilité morale.
Cette question soulève évidemment celle de la compatibilité ou l’incompatibilité de cette responsabilité avec la thèse du déterminisme. Advenant la validité de cette thèse, le blâme, la gratitude ou encore le pardon auraient-ils encore un sens? Peut-on s’assurer de l’innocuité du matérialisme pour nos attitudes morales?

Une réflexion sur la volonté peut aussi s’enraciner dans un examen, à la fois constructif et critique, des concepts d’action ou d’omission intentionnelle, d’agentivité ou de rationalité pratique, ou même dans une évaluation du problème de la faiblesse de la volonté.
Par ailleurs, le concept de volonté semble essentiel dans la formulation de nos jugements relatifs à l’autonomie et à la dignité des personnes. Pour nous en convaincre, nous n’avons qu’à penser à son importance dans les réflexions actuelles en éthique biomédicale relativement, par exemple, à la question de l’euthanasie et à celle du suicide assisté. Cela, bien sûr, sans que nous oubliions la place centrale qu’accordait Kant à la volonté dans sa philosophie morale, ou encore, d’une façon fort divergente, celle que lui reconnaissaient des philosophes comme Nietzsche ou Schopenhauer pour définir qui nous sommes.

Advenant un développement favorable, le même symposium pourra être proposé à titre de table ronde à l’occasion du congrès annuel de l’Acfas (mai 2015, Rimouski), de sorte que tous puissent tirer avantage des commentaires que leur communication pourra initialement susciter lors de sa première présentation.

Cette activité est prévue pour le 28 novembre 2014. Un résumé détaillé (500-1000 mots) est à remettre au plus tard le lundi 27 octobre. Votre participation et l’activité pourront vous être confirmées au courant de la semaine suivante.

Prière de faire parvenir le résumé, de même que toute question, à Samuel Cashman-Kadri (Faculté de philosophie, Université Laval) ou Brian Monast (Faculté de philosophie, Université Laval).

« Toutes les nouvelles