Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

Appel de textes pour le volume XVI de la revue Phares

DOSSIER : TEMPORALITE ET POLITIQUE

Qu’est-ce que le temps ou la temporalité peuvent nous apporter lorsque nous réfléchissons sur la politique et sur le politique ? Quel est le rythme du politique ?

Existe-t-il une relation précise entre le type de régime dans lequel nous évoluons et notre rapport intime au temps, comme le montrait par exemple Tocqueville dans les deux tomes de sa Démocratie en Amérique ? Est-il vrai que l’occident moderne est « orienté vers l’avenir » (Krzysztof Pomian) ?

Le déroulement des événements à travers le temps obéit-il à une logique précise, touchant directement la forme du social et du politique, comme le pensaient notamment Hegel et Marx ? Peut-il y avoir un événement politique ou une démocratie à-venir (Jacques Derrida) ?

De nos jours, la philosophie de l’histoire connaît par ailleurs un regain d’intérêt notable, qui mérite d’être étudié : Fukuyama, au tournant des années 90, a déclaré la fin de l’histoire. Marcel Gauchet, quant à lui, tente de surmonter les impasses dans lesquels les philosophies de l’histoire sont tombées dans le passé. Il se tient, selon ses propres mots, dans les frontières d’une « critique de la raison historique » (Le désenchantement du monde, 1985). Il s’agit pour lui de « tenir ensemble les deux bouts de la chaîne », et de concilier plusieurs idées tenues normalement pour opposées : celle du devenir humain et celle de l’existence d’importantes discontinuités en lui ; celle de la nécessité et celle du hasard.

On ne peut par ailleurs passer sous silence la contribution majeure de Heidegger sur les liens entre temporalité et politique. Selon lui, la compréhension de l’homme comme solus ipse s’avère nécessaire pour qu’un État se fonde sur le contrat social. Cependant, pour Heidegger, la compréhension originaire du temps fait subir à l’homme reclus sur lui-même un décloisonnement radical. C’est pourquoi le libéralisme, et le bolchévisme, entre autres, qui relèvent selon lui d’une même décision philosophique, sont des régimes politiques qui ne sont pas à la mesure du Dasein.


Vous pouvez aussi soumettre des textes pour les sections COMMENTAIRES (textes d’analyse et essais philosophiques sur des thèmes libres) ou REPLIQUES (réponses à des textes précédemment publiés) de la revue.


Date de tombée : 17 octobre 2015


Bien que la revue Phares soit une initiative des étudiants de la Faculté de philosophie de l’Université Laval, tout étudiant, peu importe son affiliation institutionnelle, peut soumettre un article pour la revue.

Tous les textes reçus feront l’objet d’une évaluation à l’aveugle selon les critères suivants : clarté de la langue, qualité de l’argumentation philosophique et accessibilité du propos.

La longueur maximale des textes recherchés est de 7000 mots, notes comprises.


Les textes doivent être envoyés par courriel à :

revue.phares@fp.ulaval.ca

 

Revue Phares

Bur. 514, Pavillon Félix-Antoine-Savard
Université Laval (Qc), G1K 7P4
Tel.: (418) 656-2131 poste 12756
Courriel : revue.phares@fp.ulaval.ca
Site Internet: http://revuephares.com/

« Toutes les nouvelles