Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

Conférence « Médicalisation de la détresse psychologique : il est grand temps de s’interroger »

La puissance du marketing de l’industrie pharmaceutique et la multiplication des diagnostics inscrits au DSM, la « bible » des psychiatres, ont joué le rôle clé dans la transformation de la détresse psychologique en « maladie mentale » et créé une fausse épidémie de « troubles mentaux ». Ceci a entraîné une surconsommation de médicaments psychoactifs et une véritable épidémie de surdiagnostics et de surtraitements dont les conséquences sont parfois dramatiques.

La promotion du traitement pharmacologique de la détresse psychologique s’appuie sur des essais cliniques souvent biaisés, voire manipulés, promotion qui en exagère les bénéfices et en sous-estime les risques. Elle s’appuie sur des théories réduisant la souffrance émotionnelle et les difficultés comportementales à des dysfonctions du cerveau, théories qui n’ont jamais été validées après 40 ans de recherches intensives. Il existe pourtant des alternatives efficaces au traitement médicamenteux de la souffrance psychologique dont les effets sont plus durables et pratiquement sans effets indésirables.

M. St-Onge est l'auteur des ouvrages Tous fous? L'influence de l'industrie pharmaceutique sur la psychiatrie (2013), L'envers de la pilule (2008), Les dérives de l'industrie de la santé (2006) et L'imposture néolibérale (2000), tous publiés aux éditions Écosociété.

« Toutes les nouvelles