Logo Université Laval Logo Université Laval
EN

Soutenance de thèse de Monsieur Pierre-Yves BOILY

Titre de la thèse : « Les paradoxes du travail social en regard de la théorie de la complexité - comment recréer le travail social au-delà de ses aberrations »

Jeudi 28 août 2014, 10 h, (Auditorium Jean-Paul Tardif, Université Laval, La Laurentienne)


PRÉSIDENT

Monsieur François Y. DORÉ
Université Laval

EXAMINATEURS

Monsieur Luc BÉGIN, directeur de recherche
Faculté de philosophie, Université Laval

Monsieur Normand BRODEUR, codirecteur de recherche
École de service social, Université Laval

Monsieur Olivier AMIGUET, examinateur externe
Formateur, Europe

Madame Annie Pullen SANSFAÇON, examinatrice
Université de Montréal

Monsieur Patrick TURMEL, examinateur
Faculté de philosophie, Université Laval

Résumé

Cette thèse a pour objet la philosophie du Travail Social, ses paradigmes et ses valeurs contradictoires. La mise en perspective des prémisses souvent implicites des praticiens avec les défis éthiques et les contraintes organisationnelles auxquels ils se disent confrontés ouvre un champ important de réflexion sur la définition même du Travail Social.

Peut-on reconnaître un sens (une intelligence de la situation) aux contradictions et paradoxes contenus dans les valeurs, les définitions et les pratiques du Travail Social? Ou doit-on se contenter de les déplorer ou de les assumer comme le lot quotidien de la mission des travailleurs sociaux?

Un constat: le Travail Social, comme profession et comme discipline, est en déficit d'une lecture permettant de faire des liens entre ses praxis, ses discours éthiques et ses paradigmes. Une éthique désincarnée, un éclectisme des cadres théoriques, une instrumentalisation des pratiques font partie des manifestations de ce déficit. La praxis locale, nationale et internationale explore de nombreuses directions sans réussir jusqu'ici à cerner un paradigme commun susceptible d'opérer une synthèse des pratiques et des valeurs.

Notre présomption: la théorie de la complexité offre une épistémologie permettant la compréhension, l'intégration et le dépassement des contradictions et paradoxes éthiques et pragmatiques du Travail Social. À partir de la proposition de définition de Richard Ramsay, la théorie de la complexité est mise à l'épreuve dans la compréhension, l'intégration et le dépassement des paradoxes en Travail Social.

Dans une discussion trialectique entre les types de praxis, les discours éthiques et les paradigmes évoqués en Travail Social, la théorie de la complexité transfigure les paradoxes du Travail Social en en faisant une de ses forces essentielles plutôt qu'une de ses limites. Cette proposition contribuera au débat sur la formulation de la définition du Travail Social.

« Toutes les nouvelles